SERIE DU TOKAIDO de HIROSHIGE

La route du Tokaido reliait Edo (ancienne Tokyo), la capitale du Shogun, à Kyoto, la ville impériale, en cinquante-trois étapes.

La série de cinquante-cinq estampes d'Hiroshige représentent les cinquante-trois étapes (cinquante-trois étapes intermédiaires, auxquelles il convient d'ajouter Edo au départ, et Kyoto à l'arrivée). L'édition Hōeidō (1830 - 1833) des cinquante-trois stations du Tōkaidō est le « bestseller » de l'ukiyo-e et valut à Hiroshige la renommée immédiate au Japon comme peintre paysagiste (Hiroshige avait été rebaptisé par ses contemporains : « le peintre du Tōkaidō »), et plus tard, dans le monde entier. Il n’en a pas moins dessiné près de 35 séries différentes sur ce thème, travaillant pour plusieurs éditeurs.