YOSHIDA HIROSHI 1876 - 1950

Hiroshi Yoshida est né dans la ville de Kurume, Kyushu, le 19 septembre 1876 avec le nom de Hiroshi Ueda. Il montre tôt une prédisposition pour l'art, prédisposition encouragée par son père adoptif, professeur de peinture dans les écoles publiques. Il est envoyé à Kyoto à dix-neuf ans pour étudier auprès de Tamura Shoryu, professeur renommé de peinture de style occidental. Puis il étudie avec Koyama Shotaro à Tokyo pendant encore trois ans.

En 1899, Yoshida expose pour la première fois en Amérique, au Détroit Institut of Arts, puis il visite Boston, Washington, Providence (Rhode Island) et l'Europe. En 1920, Yoshida présente ses premières gravures sur bois, d'abord à l'atelier d'impression Watanabe, organisé par Watanabe Shozaburo (1885-1962), éditeur et défenseur du mouvement shin-hanga. Mais la collaboration de Yoshida avec Watanabe est de courte durée en partie à cause du séisme de 1923 de Kantō .

En 1925, il engage un groupe de graveurs et de peintres et ouvre son propre studio. Les impressions sont réalisées sous son étroite supervision. Yoshida combine le système de collaboration de l'ukiyo-e avec le principe Sōsaku-hanga  (impressions faite par l'artiste » et fonde son propre studio, se distinguant des mouvements shin-hanga et sōsaku-hanga.

Hiroshi Yoshida est formé dans la tradition de la peinture à l'huile occidentale qui se développe au japon durant l'ère Meiji. Il utilise souvent les mêmes blocs d'impression en bois et fait varier la couleur pour suggérer des ambiances différentes. Le meilleur exemple en est les « voiliers » en 1921. Ses nombreux voyages et sa connaissance des Américains influencent considérablement son art. En 1931 est publiée une série d'estampes représentant des scènes du Pakistan, de l'Inde, d'Afghanistan et de Singapour. Six de ces vues sont consacrées au Taj Mahal avec des couleurs différentes pour suggérer diverses ambiances.

Hiroshi Yoshida, est le père de Toshi Yoshida qui deviendra comme lui un artiste d’estampes internationalement connu.