KUCHI-E 1890-1915

Les kuchi-e sont des illustrations placées en tête des romans japonais ou des magazines à la fin du 19e siècle. La plupart des kuchi-e représentaient des bijin (belles femmes) et ont continué la tradition de beautés idéalisées dans l'art japonais. Les sujets sont cependant très imprégnés de ce que l’Ere Meiji a absorbé de l’occident et reflètent en cela le mouvement artistique de l’époque. Les kuchi-e comportent deux plis, du fait de leur insertion dans un ouvrage littéraire. Les auteurs Helen Merritt et Nanako Yamada, ont permis de mettre en évidence tout l’intérêt de ce type d’estampes, un temps négligé, Ainsi, leur ouvrage, Woodblock Kuchi-e prints, refections of Meiji culture. Ed. University of Hawai Press, paru en 2000, a provoqué dans le monde des collectionneurs un tout nouvel engouement pour ces estampes.