KOSON OHARA SHOSON 1877-1945

Koson est né sous le nom de Ohara Matao en 1877 à Kanazawa sur la cote nord du Japon.

Il étudia la peinture avec Suzuki Kason et prit le nom de Koson, probablement en hommage à son professeur. Vers 1900, il enseigna à l’Ecole des Beaux-arts de Tokyo où il rencontra Ernest Fellonosa, un américain passionné par la culture et l’art japonais. Fellonosa était responsable du département d’art japonais au Musée des Beaux-arts de Boston et il persuada Koson d’envoyer un grand nombre d’estampes d’oiseaux et de fleurs (kacho-ga) aux USA. 

Koson commença aussi à travailler avec plusieurs éditeurs à Tokyo. Il dessina plusieurs estampes sur la guerre Russo-japonaise de 1904-1905 et quelques paysages, mais son sujet principal fut toujours les animaux et les plantes.

Les éditions Kokkeido de Akiyama Buemon firent des estampes à partir de ses tableaux et Koson travailla aussi avec la Daikokuya de Matsuki Heikichi et Nishinomiya Yosaku.

Ces premières estampes ont des couleurs un peu ternes dans un format étroit et long, presque sans marges. La plupart des ces estampes furent exportées vers les USA et l’Europe.



En 1912, Koson changea son nom en Shoson et décida de se consacrer à la peinture. Mais après le grand tremblement de terre de 1923, Watanabe lui demanda de travailler pour lui afin de reconstruire sa société. Watanabe commença à publier des estampes de Shoson en 1926. Ces estampes dans les formats Oban et tanzaku utilise une palette de couleurs plus vives et la totalité de cette production fut exportée. A tel point que dans les années 1970, les japonais qui voulurent étudier ces estampes durent les réimporter. 
Il travailla aussi avec les éditeurs Kawaguchi & Sakai sous la signature « Hoson ». 
Shoson travailla pour Watanabe jusqu’à la guerre et ses estampes firent partie des expositions d’art japonais de 1930 et 1936 à Toledo (Ohio, USA). Il mourut en 1945 à l’âge de 68 ans.