estampe japonaise de kunisada toyokuni III serie 7 variations of iroha alphabet syllabe chi
estampe japonaise de kunisada toyokuni III serie 7 variations of iroha alphabet syllabe chi
estampe japonaise de kunisada toyokuni III serie 7 variations of iroha alphabet syllabe chi
KUNISADA dit TOYOKUNI III

Sept variations des syllabes kana, Iroha. La syllabe Chi

Prix régulier €360,00 €0,00 Prix unitaire par
TTC Frais de port calculés à l'étape de paiement.

Série : Sept variations des syllabes kana, Iroha (seisho nanatsu iroha)

Edition : 1856. Editeur : Heikichi

Signé : Toyokuni ga, dans la cartouche toshidama

Dimensions : Oban

Condition : bon état, voir photos

En savoir plus sur KUNISADA TOYOKUNI III 1786-1864

Cette belle série d'estampes de kabuki de Kunisada illustre les kana (les caractères phonétiques de l'alphabet japonais qui s'associent aux kanji d'origine chinoise). Kunisada dessinant, pour chaque syllabe, des acteurs du théâtre kabuki dans une scène célèbre. Iroha est une référence à un poème de l'époque Heian (794-1179), un pangramme parfait qui reprenait chacun des caractères kanas ; pour cette raison, il était utilisé par les enfants pour apprendre l'ensemble des kanas.

Chaque estampe de cette série représente ainsi un kana, que l'on retrouve écrit de sept manières différentes dans la partie haute de l'image. On notera également le très beau cartouche rouge, avec un lion gardien (ou chien de Fo), la gueule ouverte, protégeant le titre de la série. 

Dans celle-ci , il s'agit de la représentation de la syllabe Chi, pour Chidaruma. Sont représentés, les acteurs Otani Tomoemon IV et Nakamura Fukusuke I jouant Ōtaka Tonomo . Les deux personnages sont sur un rocher devant la mer sur laquelle on aperçoit des barques au loin. Otaka Tonomo tient dans ses mains le fameux rouleau précieux.

Dans cette pièce de kabuki , de 1848, deux hommes tombent amoureux l’un de l’autre. S’inspirant de faits réels ayant eu lieu au cours des années 1650. Un samouraï de haut rang, Ōtaka Tonomo s’éprend d’Innami Kazuma, un joli garçon et page du clan Hosokawa qui cherche à venger la mort de son père. Tomoemon entre au service des Hosokawa afin de se rapprocher de lui. Il a la chance que ses sentiments soient partagés et tous deux deviennent amants et frères de sang. Un jour, un incendie se déclare dans la chambre au trésor des Hosokawa. Tomoemon se jette au milieu des flammes pour sauver un document précieux : une peinture de Daruma, le fondateur du bouddhisme zen, puis se rend compte qu’il ne peut s’échapper. Pour préserver du feu le rouleau inestimable, il se poignarde et cache la boîte qui le renfermait dans son corps. Par reconnaissance, le seigneur Hosokawa donne à l’amant survivant, Kazuma, l’autorisation officielle de se venger.



Partager ce produit