art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
art japonais meiji poete toba sur sa mule bronze cloisonne uchiwa gallery
Le poète Toba sur sa mule
Le poète Toba sur sa mule
Uchiwa Gallery

Le poète Toba sur sa mule

Prix régulier €1.900,00 €0,00 Prix unitaire par
TTC Frais de port calculés à l'étape de paiement.

Bronze cloisonné représentant le poète chinois, Toba.

Ere Meiji 

Très beau travail de l'émail cloisonné bleu-vert avec décor de fleurs, et une belle finesse des traits du vieil homme comme de la mule. 

Dimensions : hauteur : 56cm, largeur : 58cm.

Conditions : bon état, voir photos 

Selon la légende, un fonctionnaire et poète chinois surnommé Toba au Japon (Su Shi en chinois, 1036-1101), qui vivait sous les Song au service des empereurs Shenzong et Zhezong, aurait été injustement banni par ces derniers, à la suite d'intrigues de cour. Il serait alors parti en exil sur le dos d'une mule, vêtu d'un couvre chef en osier tressé, un livre de ses poésies et un sceptre ruyi à la main, symboles de son ancien statut de fonctionnaire impérial.

Paradoxalement absent ou presque de l'art chinois, c'est dans l'art japonais que cette figure de l'intellectuel et artiste libre-penseur a été la plus illustrée, sur des gardes de sabre (Tsuba) des 16/17ème siècle, mais surtout ensuite, à la fin de l'ère Edo et sous l'ère Meiji, voire après, comme modèle pour des grandes figures décoratives en bronze ou en cloisonnés.

Cette pièce est à retirer en boutique. 


Partager ce produit