Estampes et objets traditionnels japonais
Estampes et objets traditionnels japonais
Panier 0
estampe japonaise de tori kotondo, jeune femme sortant du bain, une serviette à la main, apparaissant à travers un noren à décor de parapluies stylisés avec un cadre artisanal style art-déco
estampe japonaise de tori kotondo, jeune femme sortant du bain, une serviette à la main, apparaissant à travers un noren à décor de parapluies stylisés avec un cadre artisanal style art-déco
estampe japonaise de tori kotondo, jeune femme sortant du bain, une serviette à la main, apparaissant à travers un noren à décor de parapluies stylisés
estampe japonaise de tori kotondo, jeune femme sortant du bain, une serviette à la main, apparaissant à travers un noren à décor de parapluies stylisés
detail du visage
détail de la chevelure
détail du noren
Femme après le bain
Femme après le bain
dos de l'estampe
signature de l'estampe
détail de l'angle du cadre
Femme après le bain
Femme après le bain
Femme après le bain
KOTONDO TORII

Femme après le bain

Prix régulier €2.189,00 €0,00 Prix unitaire par
TTC Frais de port calculés à l'étape de paiement.

Kotondo Torii représente une jeune femme quittant les bains publics. Le rideau qu'elle entrouvre affiche un motif de parapluie traditionnel, stylisé, dans une esthétique très art-déco. Elle est en kimono yukata (les kimonos d’intérieur) et porte son nécessaire pour la toilette, serviette et savon dans son baquet en bois.

Les bains publics au Japon sont très fréquentés. Le sentô (bain en commun, littéralement eau chaude payante) est une des rares pratiques japonaises qui ne viennent pas de Chine, mais qui aurait son origine dans un rituel de purification par l'eau en relation avec le culte Shinto : avant d'entrer dans un temple, il convient de se purifier. Le bain serait donc une pratique à associer à l'usage du sel, dont on dispose des petits tas devant les maisons ou les magasins également à des fins de purification. Mais c'est surtout pendant la période Edo (début du XVIIe - milieu du XIXe), marquée par le développement des villes, que le bain devint véritablement un lieu de détente et de plaisir. Le nombre d'établissements de bains publics se multiplia et ils devinrent de véritables centres de la vie sociale.

De 1929 à 1934, Torii Kotondo fit 21 estampes Binjin-ga dans le style Shin-hanga. Elles furent d'abord publiées par Sakai & Kawaguchi, puis à partir de 1931 par Kawaguchi (qui s'était séparée de Sakai) et enfin par Ikeda. Elles ont été en majorité gravées par Maeda Kentaro (1900-1985?) et imprimées par Komatsu Wasakichi. Les estampes de Kotondo étaient produites en petites séries de 200 ou 300 exemplaires et les blocs ont été détruits pendant la guerre. Dans les années 1970, 100 sets de 12 retirages (de très bonne qualité) ont été publiés par Ishi Kanko-kai sous le nom "12 aspects de femmes". Ces estampes sont parmi les chefs d'œuvres du style Shin-hanga

KOTONDO TORII 1900-1976

Cette estampe est encadrée avec un cadre crée tout spécialement pour elle par l'entreprise artisanale Le Lys de Provence avec laquelle je travaille. Sur une largeur de 7 cm une pente inversée (vers l'extérieur) en argent usé et bords  noirs, avec aux angles un carré noir amené par deux filets d'un bleu identique au kimono de la jeune femme, les lignes dorées et noires  qui rappellent le motif stylisé du Noren (rideau japonais) par lequel apparait la jeune femme. Le cadre reprend le style Art-Déco de l'estampe et forment à eux deux un ensemble très harmonieux et très décoratif.

1ère édition : 1933 , ici édition : 1988

Editeur : Ishi Kanko-kai

Conditions : très bon état

Dimensions estampe : Grand Oban, 33 X 48 cm

Dimension encadré : 53 x 69 cm


Partager ce produit