Passer aux informations produits
1 de 3

Estampe Japonaise Kuchi-e de Toshikata Mizuno | Voyage d'automne

Estampe Japonaise Kuchi-e de Toshikata Mizuno | Voyage d'automne

Prix habituel 260,00 EUR
Prix habituel 260,00 EUR Prix soldé 260,00 EUR
Promotion Vendu
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.

Une estampe japonaise pleine de charme et de mélancolie représentant un très joli portrait d’une beauté voyageant en automne, marchant à travers les herbes de cette saison alors que des nuages gris pâle dérivent vers la pleine lune. Elle soulève son voile de voyage pour regarder derrière son épaule, la brise souffle sur le tissu et les pans de son kimono aux douces teintes bleues violettes. Une illustration très séduisante réalisée pour le roman : Voyage en automne ("Aki no Tabi").

On peut noter le polissage du noir des cheveux ainsi que les traces argentées sur le kimono.

Edition :  1907/ 1908. Editeur : Bungei Kurabu. Vol 13, N° 11

Dimensions : 22,5 x 30,4 cm

Condition: Papier ancien présentant deux plis, propres aux Kuchi-e

Cette estampe est accompagnée de son certificat d'authenticité.

Afficher tous les détails
  • ENVOI ET LIVRAISON

    📦 Envoi protégé et assuré
    🚀 Expédié sous 48h

    🎁 Frais de ports gratuits (hors Estampes encadrées) à partir de 350€ d'achat

  • RETOURS ET ÉCHANGES

    Vous avez la possibilité de nous retourner votre achat gratuitement dans un délai deux semaines après la réception de votre colis, et l'échanger contre tout article ou bon d'achat, en ligne et en boutique.

  • À propos de l'Artiste

    Toshikata Mizuno (1866-1908), disciple de Yoshitoshi, maître des estampes Ukiyo-e, perpétua la tradition tout en fusionnant l'art japonais avec des influences occidentales à travers les kuchi-e. Sa mort à 42 ans laissa un héritage artistique lumineux, témoignage de son engagement envers la préservation de l'estampe japonaise.




    Tout lire 
  • En savoir plus

    Les estampes japonaises Kuchi-e sont des illustrations placées en tête des romans japonais ou des magazines à la fin du 19ème siècle. La plupart des Kuchi-e représentaient des bijin (belles femmes) dans la tradition des beautés idéalisées de l'art japonais. En raison de leur insertion dans un ouvrage littéraire, elles comportent deux plis.

    On aime leur grande finesse, la mélancolie qui souvent s'en dégage et l'originalité des compositions qui annoncent parfois les bandes dessinées modernes.

    Le blog