Passer aux informations produits
1 de 5

KOTONDO TORII

Estampe japonaise de Torii Kotondo | Neige (Yuki)

Estampe japonaise de Torii Kotondo | Neige (Yuki)

Une estampe de Kotondo représentant une jeune femme, un jour d'hiver. Alors que les flocons de neige tombent à l'extérieur, elle est pensive, protégée du froid par son kotatsu : une table basse recouverte d'une couverture épaisse sous laquelle une source de chaleur permet de vous réchauffer.

La première édition de ce portrait date de 1933, il a été ré édité par Ishukankokai en 1988, avec douze autres dans une série nommée les douze aspects de la femme. Une très grande attention a été portée à la gravure et l'impression de ces estampes, qui sont d'une grande finesse, avec des nuances de couleurs particulièrement délicates. Elles sont toutes dans un format d'un grand Oban. 

De 1929 à 1934, Torii Kotondo fit 21 estampes Binjin-ga dans le style Shin-hanga. Elles furent d'abord publiées par Sakai & Kawaguchi, puis à partir de 1931 par Kawaguchi (qui s'était séparée de Sakai) et enfin par Ikeda. Elles ont été en majorité gravées par Maeda Kentaro (1900-1985?) et imprimées par Komatsu Wasakichi. Les estampes de Kotondo étaient produites en petites séries de 200 ou 300 exemplaires et les blocs ont été détruits pendant la guerre. Dans les années 1980, 100 sets de 12 retirages (de très bonne qualité) ont été publiés par Ishi Kanko-kai sous le nom "12 aspects de femmes". Ces estampes sont parmi les chefs d'œuvres du style Shin-hanga

1ère édition : 1929 , ici édition : 1988

Editeur : Ishi Kanko-kai

Dimensions : Grand Oban, 33 X 48 cm

Conditions : très bon état

Avec Certificat d'Authenticité.

Prix habituel $1,342.49 USD
Prix habituel Prix soldé $1,342.49 USD
Vente Épuisé
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.
Afficher tous les détails

Questions fréquentes

D'où vient cette Estampe ?

Cela fait plus de dix ans que nous travaillons dans le monde passionnant des Estampes Japonaises (Ukiyo-e). Au cours de ces années, nous avons tissé des liens avec les plus grandes maisons d'édition d’estampes du Japon, ainsi qu’avec de nombreux autres spécialistes comme les musées ou encore des collectionneurs privés. La sélection que nous vous présentons ici vient principalement du Japon, et des plus grands professionnels de cet art.

Toutes les Estampes japonaises sont accompagnées d’un certificat d’authenticité.

Comment sont fabriquées les Estampes Japonaises ?

La tradition de l’Estampe Japonaise est une collaboration entre plusieurs corps de métier nécessitant un grand savoir-faire. 

1️⃣ L’artiste réalise le dessin sur du papier washi très fin (papier artisanal japonais en fibre de bois de mûrier)

2️⃣ Celui-ci est confié au graveur, qui va ensuite graver ce dessin sur autant de bois qu'il y a de couleurs dans l’Estampe (une Estampe peut nécessiter jusqu’à 21 bois gravés pour sa réalisation !). Le dessin original est détruit lors de ce processus.

3️⃣ Ces bois sont ensuite confiés à l’imprimeur, qui va les encrer un par un et passer le papier washi vierge d’un bois à l’autre, en le frottant à chaque étape pour l’imprégner des couleurs, jusqu’à la réalisation finale de l'estampe. 

4️⃣ Enfin, l'éditeur s'occupe de sa diffusion. C’est d’ailleurs  lui qui est souvent à l’initiative du processus, et il est également le propriétaire des bois. Il peut donc décider quand rééditer une Estampe et quand regraver des bois. 

Chaque Estampe étant réalisée à la main, elles diffèrent toutes légèrement l’une de l’autre, chaque pièce est donc unique.

Les estampes sont-elles numérotées ?

Dans la tradition de l’Ukiyo-e, les Estampes Japonaises ne sont pas numérotées. C’est un art multiple. Mais les Estampes étant toutes imprimées une par une à la main, il n’y en a pas deux identiques ! 

Les tirages sont également limités par la nature même de la technique : le bois gravé ne peut supporter qu’un certain nombre de tirages (environ 300), au-delà duquel son usure ne permet plus une impression de qualité. Le tirage est alors arrêté. Pour les Estampes à succès les éditeurs avaient donc coutume de regraver des bois, afin de poursuivre leur diffusion. Sous l’influence occidentale, certains artistes contemporains numérotent maintenant leurs œuvres. 

Puis-je recevoir cette Estampe encadrée ?

Tout d’abord, n'hésitez pas à consulter nos Estampes Japonaises déjà encadrées, vous y trouverez sûrement votre bonheur ! Tous les cadres présents sur le site peuvent aussi être réalisés pour votre Estampe Japonaise.

Nous ne réalisons pas directement les encadrements aussi pour un choix plus vaste nous confierons votre estampe à Hélène de l'Atelier Saint Romain, spécialiste en encadrement d'estampe japonaise. Elle vous proposera différentes solutions d'encadrement, adaptées à votre estampe. Elle se chargera de la réalisation et de l'envoi postal de votre cadre si vous ne pouvez pas venir le chercher.
Comptez un délai de 2 à 3 semaines selon le cadre choisi.

Envoyez-nous votre demande d'encadrement avec l'achat de votre estampe, soit par la fiche contact du site, soit par téléphone au 09 53 21 48 61. Hélène prendra ensuite contact avec vous.

Tous les cadres sont réalisés manuellement, et l’Estampe Japonaise est encadrée avec des matériaux respectant ce type d'œuvre qui nécessite des précautions particulières pour assurer une conservation optimale

  • ENVOI ET LIVRAISON

    🎁 Frais de port offerts dès 350€ d'achat
    ♻️ Emballages recyclés.
    🚀 Envoi en 48h

  • RETOURS ET ÉCHANGES

    Une hésitation ? Ne vous inquiétez pas, vous pouvez nous retourner votre achat dans un délai deux semaines après la réception de votre colis, et l'échanger contre tout article ou bon d'achat, en ligne et en boutique. Pour cela contactez-nous.

estampe japonaise kotondo torii morning hair

KOTONDO TORII

1900-1976

Kotondo nait dans le quartier de Nihonbashi à Tokyo sous le nom de Saito Akira. Il est adopté à l'âge de 15 ans par un des maîtres de l'estampe, de l'école Torii : Torii Kiyotada IV. Il travaille d'abord sous le tutorat du peintre Kobori Tomone puis dans l'atelier de Kiyokata Kaburagi (1878-1973) où il apprend l'art des estampes. Il y rencontre les anciens élèves de Kiyokata comme  Kawase Hasui, Ito Shinsui et d'autres artistes du mouvement Shin-hanga. Il commence à peindre sous le nom de Masahiko. En 1926, il prend le nom de Kotondo, nom sous lequel toutes ses estampes seront publiées.

Voir toutes les Estampes

Courant artistique : Shin-Hanga

Voir toutes les Estampes

D'autres questions ? N'hésitez pas !