EIZAN KIKUGAWA 1787-1867

Il vécut à Edo et travailla d’abord avec son père, Eiji Kikugawa, un peintre du style Kano et fabricant d’éventails. Il fut très influencé par Utamaro, sans avoir été son élève mais dont on peut dire qu’il sera le meilleur disciple, en essayant de poursuivre le style du maître des portraits de femmes du XVIIIe siècle, puis par Hokusai. Il se perfectionne auprès de Totoya Hokkei, un peintre ukiyo-e et réalise de nombreuses gravures de bijin (beautés japonaises), dans les années 1830, et également des portraits d’acteurs. Puis il abandonne la gravure sur bois pour la peinture. Son œuvre annonce la fin du style « ukiyo-e », délicatesse des couleurs et des formes typique du XVIIIe siècle.